La voie des Oracles, d’Estelle Faye

 

La Voie des Oracles

 

 

 

Mon résumé :

Gaule, -500 av J-C.
  Thya est une jeune fille un peu spéciale : elle est l’enfant cadet du célèbre général romain Gnaeus Sertor, qui s’est distingué par de nombreux exploits militaires. Mais ce n’est pas tout : Thya est aussi – et surtout – une Oracle. Une voyante. Elle a des visions et sait reconnaître les signes des dieux dans son environnement.
  Pour cela, Thya est contrainte de vivre en Aquitania, loin de l’illustre Rome. En effet, alors que le christianisme prend peu à peu la place des anciennes religions, toute forme de magie païenne est durement réprimée, et son père veut la tenir à l’abri de tout danger.
  Mais un jour, Gnaeus revient de la chasse grièvement blessé, et il s’avère qu’il a été attaqué par des assassins payés par son propre fils, le frère aîné de Thya, Aedon…
  Thya doit fuir, loin de son frère qui veut sa mort. Elle va se fier à ses visions, et se rendre dans les montagnes du nord, dans la forteresse de Brog, là où par le passé son père a gagné une importante bataille.
  Accompagnée d’Enoch le maquilleur et de Mettius l’ancien soldat, elle partira à la découverte de son destin, et des mystères des anciennes religions, qui ne se laisseront pas facilement effacer par le christianisme et comptent bien lutter pour leur sauvegarde…

 

 

Publié aux éditions Scrinéo. 337 pages pour un format moyen. Trilogie dont tous les tomes sont sortis.

Coût : 16,90 €.

 

 

Mon verdict :

  L’écriture est fluide et facile à suivre. Le périple est long, mais bien fait, intéressant, d’autant plus que les points de vue changent. Le petit truc qui m’a un peu énervée, c’est bien sûr l’histoire d’amour… Enfin ce n’est pas nouveau, ce genre d’intrigue inutile et prévisible, très peu pour moi, donc je ne peux pas avoir un avis totalement objectif sur les histoires de cœur des héros de roman.
  J’ai apprécié le roman dans le sens où on y entre très vite, malgré la barrière des siècles. En effet, le vocabulaire de l’époque est expliqué au fur et à mesure, les situations de vie et politique de cette Gaule changeante sont bien exposées et on n’est pas du tout perdu par toutes ces connaissances nouvelles. Thya est attachante, mais mon personnage préféré reste Enoch je crois, pour son caractère, son métier intriguant – je n’aurais jamais pensé à ce à quoi ressemblerait le métier de maquilleur gaulois pendant l’Antiquité ! – même si j’apprécie donc peu la relation qui lie ces deux protagonistes…
  L’univers dépeint par Estelle Faye est végétal, poétique, mêlant avec habileté la civilisation de l’époque et une nature magique et préservée. J’espère que dans les tomes suivants elle nous parlera plus du folklore celtique, car à part de brèves apparitions dans ce premier livre je trouve que le sujet n’est pas très creusé… A part concernant les Oracles bien sûr.
Mention spéciale à Enoch, mon personnage favori, pour son caractère fort plaisant et son métier inhabituel : en effet, Enoch est maquilleur. Soyons francs, personne n’avait encore réfléchi au métier de maquilleur du temps de la Gaule antique ! Il semble de plus cacher quelque secret derrière son caractère de jeune homme trop frivole…

 

J’ai lu Enoch, le tome 2 de La Voie des Oracles

Que dire ? Le tome 1 de La Voie des Oracles m’avait vite fait accrochée, le tome 2 m’a solidement arrimée à la série. Les intrigues se poursuivent avec nos héros séparés les uns des autres, confrontés à des épreuves toujours plus dures ; je ne vous cache pas qu’il y a de la violence, voire des morts.
Petite anecdote : quand j’ai rencontré Estelle Faye au Salon du Livre de Montreuil (2015), elle m’a confié que l’un des protagonistes était censé mourir dans ce tome 2, mais qu’elle l’avait fait survivre car ceux à qui elle avait proposé l’idée s’étaient montrés mécontents. Saurez-vous retrouver le perso chanceux, celui qui a échappé à la mort ? Moi je l’ai trouvé. Et je peux vous dire que je suis super contente qu’il ait survécu, parce que je l’adore !
Et comment décrire la fin…? C’est un grand retournement de situation, imprévisible, qui semble tout remettre en question ! Nul n’aurait pu le prévoir. J’ai une hâte terrible de voir sortir le tome 3.

 

J’ai lu Aylus, le tome 3 de La Voie des Oracles

  Mes aïeux, mes aïeux… Je viens de refermer le bouquin et je suis sous le choc. Pas question de commencer direct une autre lecture, je dois laisser tout ça se tasser en douceur. Que dire ? Un retournement de situation inimaginable, une façon de réutiliser l’ensemble de la série pour une conclusion de toute beauté… Elle est loin, la jeune Thya bravache qui a quitté sa maison en Aquitania pour se sauver de son frère malfaisant. Elle a bien grandi, notre oracle, et suivre ses évolutions au fil des tomes m’a énormément plu. La série se conclut avec un final éblouissant, la boucle est bouclée, rien à y redire. Chapeau l’artiste.

 

 

Mes notes :

Le titre : 2/2
La mise en page : 3/3
Le langage : 4/4
La nature : 1/2
Le thème : 3/3
Le genre : 2/2
L’intrigue : 4/5
Les personnages : 2/3
Le style littéraire : 2/3
Le plaisir de la lecture : 1/3
 
Total : 24/30.
//petit rappel : à mon sens, ce n’est pas vraiment le total des points qui compte, mais plutôt les notes par catégorie : il est plus intéressant et instructif de noter à quel endroit le livre a perdu des points, et pourquoi.//

 

 

CQFD :

  Depuis que je suis les actualités des éditions Scrinéo, je lis plus de romans historiques ; car ils ont beau se dire non spécialisés dans un genre en particulier, je note quand même pas mal de fantasy historique jeunesse dans leur catalogue, La Voie des Oracles et Les Héritiers de l’Aube notamment. Même si ce n’est pas mon genre de prédilection, j’apprécie beaucoup et je compte bien continuer sur ma lancée.

 

 

Bonus :

 

La Voie des Oracles, d'Estelle FayeEstelle Faye au SLPJ 2015 !

 

L’imaginatif site d’Estelle Faye !

 

Amitiés,

Shishi et Chinmoku.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s