Timothée de Fombelle

 

Timothée de Fombelle

 

Du Timothée de Fombelle en voulez-vous, du Timothée de Fombelle en voilà ! Après une chronique sur son dernier roman Le Livre de Perle, je vous livre désormais une petite présentation de sa vie et de sa bibliographie arrosée de quelques infos bonus.

 

 

La vie de Timothée :

Timothée De Fombelle s’intéresse à l’écriture autour de ses dix-sept ans : il monte alors une troupe de théâtre, dans laquelle il est écrivain et chorégraphe. Bien vite, il se fait connaître en tant qu’auteur avec bon nombre de pièces : Le Phare, en 2002, Je danse toujours en 2003, Rose Cats en 2008…
  Peu après, voilà qu’il s’attelle aux romans ! Tobie Lolness est un succès immédiat, aujourd’hui traduit dans pas moins de 28 langues. Il a reçu tout un tas de prix internationaux, le prix Marsh Award en Angleterre, le prix Andersen en Italie, et la majorité des prix français décernés aux livres jeunesse. Les droits d’adaptation d’audio-visuel ont été obtenus par Amber Entertainment, et on attend avec impatience de voir ce que ça va donner…

 

 

Ses oeuvres : 

Voici tous les romans pour la jeunesse écrits par Mr De Fombelle, pour l’instant tous chez Gallimard Jeunesse :

 

  Tobie Lolness, un dyptique paru en 2006.
Vango, un diptyque paru en 2010 et 2011.
  – Céleste ma planète, tout d’abord publié en 2007 dans le journal Je Bouquine, puis repris par Gallimard.
  – Victoria rêve, en un seul tome également, publié en 2012.
– Le Livre de Perle bien sûr, qui lui date de 2014.
La bulle, album publié chez Gallimard en 2015, écrit par Timothée ( illustré par Eloïse Scherrer).

 

 

  Je dois avouer que sur sa photo, Timothée a l’air bien peu amène… Je craignais une certaine antipathie de sa part avant de le rencontrer pour la première fois. Mais n’ayez crainte, il a en fait le sourire, la chaleur et la plaisanterie facile. Il doit juste aimer avoir l’air classe, sombre et mystérieux sur ses clichés… Qui n’aime pas ça ? Je l’ai revu à plusieurs reprises, et il est vraiment gentil, et blagueur avec ça. Un type en or qui écrit aussi bien qu’il parle, en jouant allègrement avec les mots même à l’oral comme savent le faire certains écrivains.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s