Les Héritiers de l’Aube, de Patrick McSpare

 

Les Héritiers de l'Aube, de Patrick McSpare

 

 

 

Mon résumé :

  Alex Barton, dix-huit ans : il vit dans l’Australie du XXIème siècle. Il est entraîné par un ami dans une sombre aventure ayant pour but de dévoiler au grand public les agissements sulfureux d’un célèbre PDG. Infiltré dans une boîte de nuit fréquentée par sa cible, il est malheureusement repéré par la sécurité. Après une courte course-poursuite, il tente un saut téméraire entre les toits de deux immeubles pour échapper à ses ennemis. Manque de bol, il échoue de justesse et tombe comme une pierre. Une chute de si haut, c’est fatal… sauf quand le surnaturel s’en mêle.
  Alex se retrouve dix mètres plus bas et sans la moindre égratignure.  Ses sauveteurs. Aelric et Fulbert, deux serviteurs de Merlin. Merlin, comme dans Merlin l’enchanteur, le puissant magicien du Bien qui mène ses ouailles dans un glorieux combat contre les Forces des Ténèbres…
  Alex est un Héritier. Un élu. Doté de nouveaux pouvoirs, il a pour mission de parcourir les lignes du temps à la recherche de la Pierre d’Emeraude, un mystérieux artefact à la grande puissance convoité par les serviteurs du Mal.
  Il aura pour compagnons de voyage Laure la Voltigeuse, française du XVIIIème siècle, Tom le Cockney, garçonnet du Londres du XIXème siècle, ainsi plus tard qu’Alba Llord, jeune espagnole du XIVème siècle.
  Une folle épopée qui mènera nos héros dans le Paris médiéval, le San Fransisco d’avril 1905, le Versailles de Louis XIV… Il n’y aura pas de quartier. Les Héritiers le savent. Et ils l’acceptent.

 

 

 

Publié aux éditions Scrinéo. Tome 1 = 334 pages. Tome 3 = 399 pages.

Coût : 16,90 € le livre.

 

 

 

Comment j’ai connu Les Héritiers de l’aube :

  J’ai commencé cette trilogie dans le cadre du concours d’écriture que la maison d’éditions Scrinéo a organisé l’an passé autour de la saga.

 

 

 

Mon verdict :

  Patrick McSpare a une écriture soutenue, d’autant plus riche qu’il fait de la fantasy historique. Ses personnages, venant de siècles différents, ont chacun leur propre jargon. C’est très agréable à lire, même si parfois il vaut mieux avoir un dictionnaire à côté de son fauteuil. Des descriptions très précises : on voit que l’auteur s’est bien renseigné sur son sujet. Un bon moyen de réviser son Histoire en s’amusant !
  Je dois avouer que, fervente opposante au manichéisme Lumière/Ténèbres dans les romans de fantasy, j’ai au début eu un peu de mal à apprécier les idéaux princiers des héros qui combattent avec vaillance les méchants démons de l’Ombre. Mais, Mr McSpare m’avait d’ailleurs prévenue, rapidement, les frontières du Bien et du Mal se brouillent et les personnages eux-mêmes ne savent plus trop où ils en sont… L’auteur leur en fait voir de toutes les couleurs !
  Il y a un côté très « héroïque » dans cette série : les personnages ont des valeurs fortes et de belles paroles pour l’exprimer. Je valorise aussi les scènes de combat, pleines d’acrobaties et d’action… De plus il y en a beaucoup, alors heureusement qu’elles sont bien faites !

 

 

 

Mes notes :

Le titre : 2/2
La mise en page : 3/3
Le langage : 4/4
La nature : 1/2
Le thème : 3/3
Le genre : 2/2
L’intrigue : 4/5
Les personnages : 3/3
Le style littéraire : 2/3
Le plaisir de la lecture : 2/3
 
Total : 26/30
//petit rappel : à mon sens, ce n’est pas vraiment le total des points qui compte, mais plutôt les notes par catégorie : il est plus intéressant et instructif de noter à quel endroit le livre a perdu des points, et pourquoi.//

 

 

 

CQFD :

Des scènes de combat hautes en couleurs et des personnages historiques revisités font des Héritiers de l’Aube un classique jeunesse en devenir.

 

 

Bonus :

 

Les Héritiers de l'Aube, de Patrick McSparePatrick McSpare au SLPJ 2015 !

 

 

Amitiés,

Shishi et Chinmoku.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s