Le tag du Gâteau Littéraire

 

Salutations.

 

Aujourd’hui, un petit tag gourmand que j’ai trouvé sur le blog de Cherry Livres ; j’ai nommé, le tag du Gâteau Littéraire. Nous allons cuisiner le nôtre, avec nos ingrédients propres et notre sauce unique… Le tag vient des chaînes Booktube anglo-saxonnes, et a été traduit en français par la blogueuse Alison (j’ai malheureusement l’impression que son blog n’est plus disponible, je n’ai pas pu retrouver sa trace).

 

Gâteau littéraire

 

 

Prenez la farine en choisissant un livre dont l’histoire a été lente à démarrer, mais dont la suite fut prenante :

  Pour moi, le livre en question est Les Outrepasseurs, trilogie de Cindy Van Wilder (ceci dit, on vient d’apprendre qu’un tome 4 sortira bientôt). C’est simple, le tome 1 est entièrement une espèce de prologue pour l’histoire en elle-même. Mais il plante très bien le décor pour le reste de la série, c’est du travail bien dosé.

Gâteau littéraire

 

 

Ajoutez la margarine, c’est un livre avec une intrigue riche et bien ficelée :

  Réseau(x), de Vincent Villeminot, porte bien son nom… Des protagonistes torturés, aux relations complexes mais ingénieusement développées, des plans scénaristiques qui s’entremêlent pour un final grandiose… ! Un diptyque noir aux allures de thriller dont l’intrigue a dû, pour sûr, donner du fil à retordre à son auteur…

Gâteau littéraire

 

 

Mélangez avec les œufs, cela consiste à choisir un livre que vous pensiez détester, mais qui s’est révélé être un véritable coup de cœur :

  Je lis très peu de littérature young-adulte réaliste d’ordinaire ; l’imaginaire, tel est mon dada et j’ai plutôt du mal avec le reste. Mais Dysfonctionnelle, roman d’Axl Cendres aux éditions Sarbacane, s’est avéré être un véritable OVNI. Et un OVNI de très bonne qualité. Une écriture atypique, une histoire surréaliste sur les bords mais très touchante, un travail de maître pour une auteure méconnue.

Gâteau littéraire

 

 

Ensuite, ajoutez le sucre, choisissez un bouquin « doudou » qui vous a fait passer un bon moment de douceur dans ce monde de brutes !

  L’odalisque et l’éléphant, de Pauline Alphen, est une espèce de roman graphique. Les dessins sont sublimes, et que dire de l’écriture… Une histoire fantastique, empreinte de la plus délicate des poésies, avec pour morale : « Toutes les amours sont possibles ! » Je le recommande absolument, l’objet-livre en lui-même est de surcroît magnifique ! J’espère pouvoir faire une chronique dessus à l’avenir.

Gâteau littéraire

 

 

Après avoir mis notre gâteau au four, nous ressortons notre œuvre d’art gastronomique pour la laisser refroidir. Et vu que nous sommes des cuisiniers accomplis, nous allons décorer notre fameux gâteau. Choisissez comme glaçage un livre qui regroupe tous les éléments qu’il faut à un récit pour que vous l’aimiez :

  Là je cite directement l’un de mes coups de cœur absolus :  La Mort est une femme comme les autres, de Marie Pavlenko. Humour noir, une intrigue rocambolesque qui amène à une conclusion à la fois aboutie et légère, une morale extra, et que dire des personnages ! Emm, la Mort la plus originale de la littérature, avec ses goûts vestimentaires discutables, sa nonchalance à toutes épreuves et sa faux trop bavarde… Pour La Mort est une femme comme les autres, c’est un 20/20, un 100%. Un véritable régal, quoiqu’un peu gore par moments ; je fus totalement conquise.

Gâteau littéraire

 

 

Puis parsemez de pépites colorées le glaçage, il vous faut un livre qui vous donne la pêche quand vous avez le moral dans les chaussettes :

  Quand j’ai le moral dans les chaussettes, je ne bouquine pas, le me complais dans mon désespoir. Mais si je devais tout de même citer un livre gai, plein de candeur de de joie de vivre, je parlerais de Songe à la douceur, de Clémentine Beauvais, un autre roman sur la beauté de l’amour ; je lui préfère tout de même L’odalisque et l’éléphant.

Gâteau littéraire

 

 

Pour finir, le dernier ingrédient, l’indispensable cerise sur le gâteau, ajoutez le livre que vous avez le plus aimé en ce début d’année 2016 :

  Bon, on n’est plus vraiment au début de l’année 2016 ; j’ai pris un peu de retard pour ce tag. Mais je vais citer l’un de mes coups de cœur absolus de l’époque pour respecter la consigne : Sorceleur, d’Andrzej Sapkowski. Un roman de dark fantasy, un classique du genre, que j’ai découvert tardivement ; mais mieux vaut tard que jamais ! Une intrigue mature et complexe, un héros mystérieux et très charismatique, et un bestiaire bien glauque, un background développé… J’adore.

Gâteau littéraire

 

 

Ainsi se termine ce tag. Rassasiés ? Je dois dire que je l’ai trouvé assez original de par ses formulations, et que je l’ai beaucoup apprécié. Je ne nomine personne encore une fois, mais n’hésitez pas à le tenter pour ajouter une touche de gourmandise à votre blog.

J’ai faim.

 

 

Amitiés,

Shishi et Chinmoku.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s