Le Tag du Lecteur

Salutations.

La semaine dernière, 20 juin 2017, le Monde Fantasyque fêtait ses deux ans. Joyeux bloganniversaire ! Pour l’occasion – avec un peu de retard, mais nous le tairons -, je réponds à un tag qui promet de figurer parmi les plus longs de ce blog : cinquante questions. Diantre, qui a trouvé le temps de les écrire ?! Merci tout de même à Enora, du blog L’écume des mots, de m’avoir taguée dessus. Il va me servir de référence de présentation, je le sens venir.
Je le commence vite, pour ne pas te perdre trop vite, petit lecteur, au fil de ces cinquante questions.

 rr

Tag du Lecteur

rr

1. Es-tu une acheteuse compulsive de livres ?

  Généralement non. Avant d’acheter un livre, je cherche une solution alternative, comme un prêt en bibliothèque. Sans quoi mon budget passerait vite dans le rouge. Et je n’achète que des romans précis, longuement étudiés auparavant pour être sûre de ne pas regretter l’investissement à cause d’une lecture décevante.

 rr

2. A quelle fréquence achètes-tu des livres ?

  Cela dépend énormément des mois. Mes « gros mois » sont décembre et mars. Décembre grâce aux effets conjugués de Noël et du Salon du Livre de Montreuil, qui est mon craquage annuel et sans complexes. Mars, grâce à mon anniversaire. Le reste du temps, j’en achète un par-ci par-là, j’en déniche dans des boîtes à livres aussi, ou bien j’ai quelques Services Presse à me mettre sous la dent. Fréquence d’achat assez irrégulière, donc.

 rr

3. As-tu une librairie favorite ?

  Evidemment : la librairie bordelaise Mollat, parmi les plus importantes librairies indépendantes françaises. Il me semble qu’elle a même dépassé le Furet du Nord dernièrement. Je m’implique au maximum dans la vie de la librairie et, même quand je n’ai rien à acheter, je vais y faire du lèche-vitrine pendant mes heures de trou. Néanmoins, je visite aussi les autres librairies bordelaises, en fonction de mes besoins. J’aime beaucoup la Zone du Dehors aussi, avec ses petites allées, son vaste choix de romans d’imaginaire et son petit coin café…

 rr

4. Fais-tu tes achats livresques seule ou accompagnée ?

  Je préfère les faire seule. De toute manière, comme j’entre dans la librairie en sachant déjà précisément ce que je veux, ils ne durent guère longtemps. Après, retrouver une pote dans notre rayon préféré (poke Enora de L’écume des mots, on se croise tout le temps chez Mollat) est toujours un plaisir.

 rr

5. Librairie ou achats sur le net ?

  Jamais. D’achats. Sur le net.
  Sauf si c’est absolument nécessaire, pour des financements participatifs par exemple. Sinon, je mets un point d’honneur à toujours privilégier les librairies matérielles, et surtout les indépendantes. S’il te plaît, abandonne ton compte Premium Amazon pour acheter tes bouquins et sors un peu le nez de chez toi : les librairies indépendantes ont bien plus besoin de revenus qu’Amazon, la Fnac ou Cultura. Quand je vois des ami.es à moi qui achètent à Cultura ou sur Amazon systématiquement alors qu’ils vivent à Bordeaux, ça me désespère.

 rr

6. Vers quels types de livres te tournes-tu en premier ?

  En matière d’achat ? Vers les best-sellers qui ont précédemment fait le tour de la blogosphère. Ou, si j’y vais à l’aveugle, dans mes rayons de prédilection, c’est-à-dire la littérature ados, ou de l’imaginaire. Si je trouve un roman qui mélange les deux, jackpot !

 rr

7. Préfères-tu les livres neufs, d’occasion ou les deux ?

  J’ai une préférence pour le neuf, mais les circonstances font parfois que je privilégie l’occasion. Tant que le roman n’est pas trop abîmé et qu’il n’a pas une odeur particulière (ma hantise), l’occasion ne me gêne pas. D’ailleurs, je ne suis pas du genre à renifler mes livres, au contraire, une odeur forte dans les pages risque de beaucoup me déranger pendant ma lecture.

 rr

8. Qu’aimes-tu dans le shopping livresque ?

  Marcher à grands pas décidés jusqu’à mon rayon préféré, voir direct le livre que je veux sur une table ou dans son étagère. Le chopper illico. Et aller l’acheter avec la satisfaction de la mission accomplie. Effectivement, je suis assez pragmatique. Je traîne beaucoup en librairie par plaisir et en regardant tous les livres d’un air distrait, mais sans jamais en acheter un au hasard.

 rr

9. Te fixes-tu une limite d’achat par mois ?

  Généralement non. Je n’en ai pas besoin.

 rr

10. À combien s’élève ta PAL ? Et ta wishlist ?

  Ma wishlist n’existe pas vraiment : la tenir m’épuise rien que d’y penser. En revanche, j’ai une PAL bien fournie, bien que n’atteignant pas des chiffres astronomiques comme j’ai pu en voir ailleurs sur Internet. Actuellement, elle contient 40 livres. J’avais réussi à atteindre le seuil des 30, mais je me doutais que ça ne durerait pas longtemps, et ça n’a pas raté…

 rr

11. Cite 3 livres que tu veux TOUT DE SUITE !

ALORS HEU J’ETAIS PAS PRÊTE
  Merovingiens, de Patrick McSpare, fraîchement sorti ; le tome 3 des aventures de Réda, de Florent Gounon ; le premier tome de Dune, de Frank Herbert.

 rr

12. Pré-commandes-tu tes livres ?

  Quasiment pas, mais l’idée ne me rebute pas. ça dépend surtout des potentiels avantages que ça présente. Par exemple, si le livre est siii connu qu’il risque d’être épuisé le jour même de sa sortie, je n’hésiterais pas à le commander.

 rrrr

13. Quand as-tu commencé à lire ? Le lancement s’est fait avec l’aide de quelqu’un, ou tout seul, par curiosité ?

  Compliqué comme question. Je lis depuis mes toutes, toutes premières années. C’est le mystère de ma vie parce que ça fait tellement partie de moi que je ne sais même plus à quand ça remonte. Et j’ai continué envers et contre tout.

 rr

14. Quel genre de livres préfères-tu lire ? (bit-lit, SF, policier, thriller, fantasy…)

  Les genres de l’imaginaire ont ma préférence, avec une certaine réserve pour la science-fiction et un coup de cœur pour la fantasy. Je commence à me fournir en imaginaire davantage dans les genres adolescents et adultes que jeunesse : ça ne se renouvelle pas des masses, il faut dire. Les genres Young Adult figurent aussi parmi mes préférés, avec un blocage très clair sur tout ce qui touche à la romance, ma bête noire depuis toujours.

 rr

15. Es-tu du genre à enchaîner tous les tomes d’une saga qui te plaît ? Ou préfères-tu faire durer le plaisir et étaler votre lecture ?

  Si la saga est un coup de cœur absolu, je file acheter les autres tomes, mais ça ne m’est pas arrivé depuis des années – si on excepte La Passe-Miroir, qui de toute façon paraît à un rythme insolemment lent. Sinon, je me fie à ma bonne fortune : est-ce qu’on m’offrira les tomes suivants, est-ce que je les trouverai en bibliothèque ? Laisser des années d’écart entre différents tomes ne me gêne pas.

 rr

16. Dans quelle situation préfères-tu lire ? (musique/silence, dans votre lit/canapé/fauteuil préféré ?) Est-ce que tu peux lire partout ?

  Je lis partout. Néanmoins, je préfère avoir un minimum de fond sonore à un silence parfait. Que ce soit le bordel de ma classe (je ne lis pas en cours mais pendant les pauses voyons), ou une chanson en boucle ; même le brouhaha du centre-ville, ça me va.

rr

17. As-tu l’habitude de lire plusieurs livres en même temps ? Ou uniquement un à la fois ?

  Je suis assez maniaque et préfère ne lire qu’un livre en même temps, pour des raisons d’ordre dans mon planning – ne me demande pas pourquoi, le contraire me perturbe, c’est tout. Néanmoins, dans des cas particuliers, je peux faire exception à la règle : me traîner un pavé de 800 pages sur un mois en lisant à côté pour avoir des chroniques à poster, m’avaler un roman scolaire au dernier moment…

 rr

18. Prévois-tu tes lectures à l’avance ? Ou fais-tu ton choix au feeling du moment ?

  Le rythme hebdomadaire des chroniques du blog influence énormément mon planning de lecture. Il m’arrive de les prévoir un mois à l’avance en fonction des priorités de publication, ou de lire plein de livres « chroniquables » d’un seul coup pour pouvoir ensuite m’attaquer à des romans moins prise de tête. Par exemple, j’ai enchaîné les chroniques début mai, et tout le reste du mois, je me suis accordé des lectures plus libres que je ne me sentirais pas obligée de chroniquer. Dans ce genre de situation, les livres non-chroniquables se choisissent vraiment au feeling.

 rr

19. Es-tu du genre à lire jusqu’au bout de la nuit quand un livre te plaît, quitte à faire nuit blanche ?

  Ah non. Je tiens raisonnablement bien les presque-nuits-blanches, même si en dessous des six heures de sommeil par nuit, je n’en mène pas large. Par contre, en situation réelle, c’est-à-dire en pleine lecture passées vingt-trois heures, je n’arrive juste pas à tenir et j’éteins fatalement, par crainte de ne pas supporter mes cours du jour suivant ou pour ne pas me lever trop tard le matin. Quelle petite fille sage, la Chinmoku.

 rr

20. Combien de livres achètes-tu par mois ?

  Elles se répètent un peu, les questions. Je sais bien qu’il y en a cinquante, mais tout de même, j’ai l’impression d’être poussée à l’achat. Comme je l’ai dit plus haut, ça varie énormément selon les mois.

 rr

21. Es-tu inscrite sur les sites communautaires livresques ? (type Livraddict, Babelio, etc.)

  J’ai fait une croix sur Livraddict au profit de Babelio : je ne me sentais pas de tenir deux bibliothèques virtuelles en même temps. Et puis un site au nom anglophone me rebute considérablement (moi, puriste ? Nooon…).

 rr

22. Tu as 20 000 livres dans ta PAL. Comment décides-tu de ta prochaine lecture ?

  Selon les impératifs : livre de bibliothèque, prêté, service presse ? Après, selon mes envies. Et enfin, si ma PAL ne contient que des livres sans impératifs de planning et dont aucun ne me fait envie, j’écris les 20 000 titres sur 20 000 bouts de papier et je tire au sort.

 rr

23. Tu as lu la moitié d’un livre et tu ne l’aimes pas. Tu abandonnes ou tu continues ?

  Je mets un point d’honneur à ne jamais abandonner un livre en cours de lecture. Dans le fond, la raison n’est guère glorieuse : si je veux cracher dessus ensuite, je dois être sûre d’avoir atteint la dernière page pour n’avoir rien raté de potentiellement intéressant. Qu’il n’y a rien à sauver dans le navet. Parce que si je dis qu’il est tellement nul qu’il m’est tombé des mains et que j’apprends que dix pages après mon craquage survient le climax inattendu qui rattrape tout le bouquin, ça serait pour le moins vexant.

 rr

24. Les couvertures d’une saga/série que tu aimes ne se ressemblent pas… Comment tu gères ça ?

  Je ne le gère pas. Le véritable problème pour moi, c’est les différences de format, qui bouleversent mes systèmes de rangement. Après, les différences de couverture, à part grogner dessus à chaque fois que je les vois, je ne vois pas trop ce que je pourrais y faire.

 rr

25. Tout le monde aime un livre que toi tu n’aimes pas. À qui en parles-tu du coup ?

  J’en parle dès qu’on me parle de ce livre, ou que je vois quelqu’un en parler, que les autres locuteurs aient aimé ou non ! C’est notamment le cas avec Les Messagers des vents, de Clélie Avit, ce navet intersidéral que la blogosphère porte aux pinacles à la moindre occasion (quand je dis que j’essaie d’en parler tout le temps…).

 rr

26. Tu es en train de lire dans un lieu public et tu sens que tu vas pleurer, qu’est-ce que tu fais ?

  Si je dois pleurer en public, ce ne sera certainement pas à cause d’un livre. Jamais un livre ne m’a fait pleurer, sache-le. Cœur de pierre ? Peut-être, mais si j’en trouve un qui me fait pleurer, je le lirais avec plaisir. Et impossible de m’arrêter en plein milieu d’une scène qui fait pleurer : mieux vaut la terminer une bonne fois pour toutes et passer à autre chose, quitte à renifler en public, plutôt que de prolonger la lecture.

 rr

27. La suite d’un livre que tu aimes vient de sortir mais tu as oublié pas mal de choses. Que fais-tu ? Tu relis le précédent ? Tu trouves un synopsis bien spoilant ? Tu pleures de frustration ?

  Je lis la suite en essayant de m’immerger au maximum et je prends les nouveautés comme elles sont, au fur et à mesure. Pas le temps de relire les tomes de chacune de mes séries en cours à chaque fois que j’entame un nouveau tome !

 rr

28. Tu ne veux pas prêter tes livres. Comment dis-tu non gentiment si on te pose la question ?

  Je dis qu’il est dédicacé – un livre dédicacé est sacré pour moi. Que je ne sais plus où je l’ai rangé. Ou je bluffe en fixant un potentiel rendez-vous pour le prêt en sachant déjà qu’il y aura empêchement.

rr

29. Tu as choisi et reposé 5 livres le mois passé. Comment gères-tu ta panne de lecture ?

  Je ne repose jamais de livre, cf la question 23.

 rr

30. Il y a tellement de nouveaux livres que tu rêves d’acheter. Combien en achètes-tu réellement ?

  En octobre et en mars, soit au moment des principales sorties de romans, je me la joue stratège, parfois avec des complices. C’est-à-dire que je repère quel livre sera accessible en bibliothèque, lequel sera acheté par tellement de gens qu’il sera impossible de ne pas trouver quelqu’un pour me le prêter… La solution est surtout que mon anniversaire tombe en mars, et que le Salon du livre de Montreuil et Noël arrivent en décembre. Donc en prenant un peu mon mal en patience, je n’ai presque rien à acheter : je me fais tout offrir. Voire, je me débrouille avec mes partenariats pour en obtenir quelques-uns en Service Presse ou en épreuves non corrigées. Stratégies de fauchée !

 rr

31. Après les avoir achetés, combien de temps restent-ils dans ta PAL avant que tu ne les lises ?

  Ceux que j’achète, très peu de temps : si je prends la peine de les acheter, c’est que ce sont mes impératifs de lecture du moment. A part pour les livres scolaires, qui de toute manière ont très souvent des délais de lecture imposés. En revanche, certains cadeaux ou des trouvailles de Boîte à Livres peuvent moisir très longtemps sur ma table dédiée à la PAL : certains, actuellement, ont plus de trois ans d’ancienneté. Oups…

 rr

32. Si j’étais… un Livre :

  Grillé.e, créateur.rice de ce tag : ces questions viennent du tag du portrait chinois, que j’ai failli poster sur le blog. Mais comment t’en vouloir pour ce petit copié-collé, alors que tu as cinquante questions à créer ?
  Si j’étais un livre, je serais un roman de fantasy, sûrement de fantasy urbaine. Le deuxième tome d’une trilogie. Ce serait un roman avec de l’action mais sans quête initiatique, et des personnages psychologiquement très développés.

 rr

33. Une couverture :

  Un dessin, plutôt qu’une de ces immondes photos retouchées qu’on retrouve actuellement en romance et en bit-lit. Je dirais une couverture en ombre chinoise, dichrome, en noir et blanc uniquement. Avec des silhouettes de personnages, certainement.

 rr

34. Une maison d’édition :

  Je serais Scrinéo ou Gulf Stream, mes deux petites préférées en édition française.

 rr

35. Un auteur :

  Moi-même, une autrice donc. A quoi t’attendais-tu ?

 rr

36. Un best-seller :

  Tara Duncan ou La Passe-Miroir.

 rr

37. Un personnage féminin :

  Un personnage franc, voire vulgaire, qui n’est pas l’héroïne de son roman mais qui a néanmoins un rôle d’importance. Un personnage ambigu, dont on ne sait réellement si elle est l’alliée du héros ou son ennemie. Elle n’aimerait pas forcément lire, mais elle chanterait bien.

 rr

38. Un personnage masculin :

  Un gars androgyne, un type qui s’habille chiquement et prend soin de son apparence ; Idem, pas le héros du roman, mais il pèse dans les enjeux de l’histoire. Plus mystérieux que le personnage féminin, il aimerait les blagues nulles – ce qui entacherait quelque peu son charisme.

 rr

39. Un marque-page :

  Un marque-page en papier, avec un dessin plutôt qu’un titre de roman ou une citation. Un dessin un peu abstrait, de racines, de plantes ou d’épines. En ombres chinoises aussi, avec un élément de couleur vive, rouge ou bleu. Sans que ça fasse bit-lit, attention.

 rr

40. Une quatrième de couverture :

  Un extrait du roman en lui-même, ou bien un résumé très classique, qui plante le décor et laisse du suspense pour donner envie de le lire. Rien de trop compliqué.

 rr

41. Un accessoire de lecture :

  Un chat mâle, marron rayé de noir avec des yeux jaunes, qui s’appelle Svadilfari. Sinon, une tasse de thé noir Pleine Lune de chez Mariage Frères (thé aux amandes et aux clous de girofle) bien chaud. La tasse, petite et verte avec un chat qui mange des donuts sur un banc dessiné dessus.
(Je possède le thé et la tasse, mais pas le chat, à mon plus grand malheur.)

 rr

42. Une saga :

  Une saga de fantasy en bordel avec une trilogie principale, un prequel et un sequel, des spin-off… Des tomes spéciaux sur des protagonistes laissés de côté, une nouvelle trilogie pour aborder un autre aspect de l’univers… Et le tout prévu et annoncé à la sortie du tome 1, pour bien montrer qu’on ne l’écrit pas que pour l’argent.

 rr

43. Un classique :

  Je comprends le terme de « classique » au sens scolaire. Or, je ne connais aucun classique qui me représente vraiment. Si j’ai adoré le Lorenzaccio d’Alfred Musset, je ne m’y identifie pas particulièrement. Aucun livre à citer, donc – de toute manière, je ne suis pas amatrice de classiques.

 rr

44. Ta lecture en cours :

  Il s’agit du troisième tome du Paris des Merveilles, de Pierre Pevel. Un bon gros coup de coeur que je n’arrive plus à lâcher. J’ai enchaîné les trois, avec une mini-pause entre le premier et le deuxième pour lire un SP. Pierre Pevel est mon nouveau dieu ❤

 rrrr

45. Un roman dont tu attends la sortie avec grande impatience, plus que celle des autres :

  J’aurais volontiers cité le quatrième et dernier tome de la série La Passe-Miroir, seulement il est avéré qu’il ne sortira que dans deux ans environ – selon mes estimations personnelles et optimistes. En revanche, j’attends avec une impatience rare la sortie du deuxième tome de la bande dessinée 5 Mondes. Un petit bijou, mais le premier tome est sortie en mai 2017, donc idem : l’attente s’annonce longue…
  A court terme, j’attends le prochain roman d’Alain Damasio, intitulé Les Furtifs. Je pense qu’après La Horde du Contrevent, toute la France amatrice d’imaginaire l’accueillera avec de grands yeux qui brillent façon shôjo – je ne ferai pas exception à la règle.

 rr

46. Ebook ou roman papier ?

  Roman papier, sans hésiter ! J’aime avoir les romans sur mes étagères, les en sortir pour les prendre en photo, les ranger par genre, par nom d’auteur, par titre… Le papier a survécu aux siècles, il survivra au numérique !

rr

47. Une citation, d’un livre que tu as lu, qui t’inspire ou qui t’a fait ressentir plein d’émotions ?

  Une citation décadente, on ne se refait pas : « Y vamos cayendo, cayendo de nuestro cenit a nuestro nadir y dejamos el aire manchado de sangre para que se envenenen los que vengan mañana a respirarlo. » C’est de l’espagnol, mais attends, je te traduis : « Et nous tombons, tombons de notre zénith à notre nadir, et nous laissons l’air souillé de sang pour que s’enveniment ceux qui le respireront demain. » Cette phrase vient du texte Vicente o el Viaje en paracaidas, de Vincente Huiboro. J’ignore pourquoi elle m’a tapé dans l’œil de la sorte, mais je ne m’en remets pas, et elle me traîne toujours dans un coin de la tête.

 rr

48. Finir une série ou en commencer une nouvelle ?

  Finir une série relève pour moi de l’exceptionnel, en revanche j’en commence tous les quatre matins. Il faut bien se tenir au courant des nouveautés sans se surcharger en voulant finir tout ce qu’on entreprend…

 rr

49. Que deviendrais-tu sans livres ?

  Je pense que je deviendrais youtubeuse gaming. Ou collectionneuse de cartes Pokémon à plein temps.

rr

50. Tes trois livres préférés de tous les temps :

  Impossible de parler de « tous les temps », étant donné que je n’ai que dix-sept ans et que j’espère bien continuer de découvrir des coups de cœur. Mais à ce jour, mes trois livres préférés toutes catégories confondues sont : La mort est une femme comme les autres, de Marie Pavlenko ; La Horde du Contrevent, d’Alain Damasio ; et Soul Eater, manga de 25 tomes écrit par Atsushi Okhubo. Il y a néanmoins des mentions honorables à décerner, que je ne peux occulter : la bande dessinée 5 Mondes, El dios asesinado en el servicio de caballeros de Sergio Moran, gros coup de cœur en espagnol, Le songe d’Adam, de Sébastien Péguin. Et il m’en manque encore.

rr

rr

Ainsi se termine ce tag gargantuesque. Je nomine les blogs Plume de Soie et Lyne Obsessions pour le reprendre. Bonne chance, les filles !

rr

Amitiés,

Chinmoku.

Publicités

2 commentaires sur “Le Tag du Lecteur

  1. C’est vrai que Mollat est notre lieu de rencontre, bien que cela fait longtemps que l’on ne s’y est pas croisées… La prochaine aurais-je devant moi un Farouk de 1m60 ?
    20 000 bouts de papiers ?! Tu es bien courageuse dis moi ^^
    Même pas une petite larme ? Je suis déçue et prête à pleurer de soutient pour toi.
    A noter, ne jamais te demander de t’emprunter un livre 😉
    Très bonne stratégie, je l’utilise aussi mais chuuut faut pas dire
    J’aime beaucoup ton personnage féminin xD
    Snif pour le chat 😥
    Oh je viens de finir le tome 1 du Paris des merveille !
    Ces réponses te définissent bien je trouve. C’est intéressant
    Merci d’avoir joué le jeu et surtout d’avoir pris le temps de répondre xD

    Aimé par 1 personne

    • En vrai, une fois que tu t’es lancée dans les questions, elles défilent toutes seules et tu vois plus le temps passer x)
      Le Farouk fera 1m61 attention ! Eh non même pas une petite larme… J’attends toujours le roman qui déclenchera mes premiers pleurs.
      T’as vu comment le Paris des Merveilles est bien !!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s