Gazette Dodécadente #1 : Juin 2017

La Gazette Dodécadente, quésaco ?

C’est un rendez-vous littéraire exclusif au Monde Fantasyque. Remix exotique du Sunday’s Book, librement inspiré du « C’est le 1er, je balance tout » inventé par Julia Lupiot sur son blog Allez vous faire lire, il est mensuel et servira de bilan sur l’activité du blog, mais aussi de bilan de mes pérégrinations sur la planète Internet (parce que la culture Internet, j’adore ça).
Pourquoi « Gazette dodécadente » ? Parce que je trouve le mot « gazette » tout mignon ; parce que le suffixe « dodéca » désigne un groupement de douze unités, comme les douze mois de l’année ; parce que la « décadence » est un terme que j’affectionne tout particulièrement en écriture, et que j’essaie de le caser dès que possible dans tous les domaines où j’ai mon mot à dire (un peu comme « divagation »).

rr

Gazette DodécadenteLa qualité de ce visuel est incroyable, du jamais-vu dans le skill virtuel, on voit les heures de travail passées dessus

rr

Quels livres ai-je lus ce mois-ci ? Classement du top au flop

(Les petits symboles après les titres te laissent perplexe ? C’est normal, il s’agit du nouveau système de notation du blog.  Un article explicatif est disponible dans le menu de droite, si tu veux.)
La Passe-Miroir, de Christelle Dabos ; tome 3 : ****
Le Paris des Merveilles, de Pierre Pevel ; tomes 1 à 3 : ****
Les mystères de Larispem, de Lucie Pierrat-Pajot ; tome 2 : ***
Stupeur et tremblements, d’Amélie Nothomb : ***
La brigade de l’ombre, de Vincent Villeminot ; tome 2 : ***
Las bicicletas son para el verano, de Fernando Fernan-Gomez : **
E.V.E, de Carina Rozenfeld : **
Les lionnes de Venise, de Mireille Calmel ; tome 1 : *

rr

rr

Quels articles ont été postés sur le Monde Fantasyque ?

Divagation #1 : Le Prix de l’Imaginaire Lire en Poche (mon petit préféré du mois)
Chronique d’Oraisons, de Samantha Bailly
Chronique de l’anthologie Blessures
Chronique des Lionnes de Venise, de Mireille Calmel
Chronique du Palais d’épines et de roses, de Sarah J. Maas
Le Tag du Lecteur

rr

rr

Et où en sont les challenges du blog ?

Le 1er juin s’est conclu le PIF, alias le Printemps de l’Imaginaire Francophone. Challenge à succès qui a été lancé par la blogueuse Zahardonia (du blog Monde Fantasy) cette année, il a réuni une centaine de personnes, sur les réseaux sociaux et les blogs. Une première édition efficace qui, je l’espère, n’est encore que l’esquisse du véritable potentiel du challenge. J’espère que par le futur, les différents paliers seront plus compétitifs : un palier maximal de six livres d’imaginaire francophone à lire en trois mois, ce fut léger pour beaucoup d’entre nous…
  J’ai réussi le challenge avec succès !
  Et ce 30 juin s’est également conclue la Coupe des 4 Maisons, challenge thématique sur Harry Potter – tu l’auras compris à son nom. J’ignore encore quelle Maison a remporté la Coupe, mais j’ai bon espoir de voir la mienne, Serdaigle, sur le podium. Mon score personnel est de points. J’en suis grandement satisfaite, et je n’attends qu’une chose : recommencer l’année prochaine ! Pour voir mon bilan détaillé du challenge, clique ici.

rr

rr

Les chouettes articles de mes ami.es blogueurs.euses

Chronique de De cape et de mots, de Flore Vesco, par Allez vous faire lire
Interview de Jean-Philippe Jaworski par Bibliocosme
Littérature jeunesse ou adulte, quelle différence…? (par Clémentine Beauvais, donc ça claque)
La culpabilité de ne pas voyager, par Croquelesmots

rr

rr

Les pittoresques trésors d’Internet

Les fausses citations d’Alice au Pays des Merveilles, le piège à déjouer
Le paradoxe de la violence, par Merci Alfred
Quand Emmanuel Macron signe un mot d’absence pour des lycéens venus le rencontrer
Pourquoi lire de la littérature jeunesse en étant adulte ?

 rr

 rr

Coup de cœur Internet du mois

Le blog des Nouvelles Plumes a interviewé Maxime Duranté, le leader de l’Attelage ! Maison d’éditions collaborative et unique en son genre, l’Attelage vaut clairement le détour, et Maxime va se faire un plaisir de vous montrer pourquoi en répondant aux questions de Ciena.

 rr

rr

La chaîne YouTube du mois

World of Clarence

World of Clarence

  Petite chaîne à sept mille abonnés, elle en mériterait beaucoup plus ! Dans ses vidéos, Clarence nous parle principalement de son futur métier : il est étudiant en psychiatrie. Il raconte ses expériences, des aspects parfois méconnus de la psychiatrie médicale, ou se concentre sur des maladies mentales en particulier. Avec, toujours, une dimension philosophique et un sens aigu de la mise en scène pour donner à ses récits une intensité rare. Du débat ouvert sur un concept philosophique à un témoignage transmis de l’une.e de ses abonné.es, la diversité est au rendez-vous. Il publie en moyenne une vidéo tous les quinze jours. Je l’ai découvert il y a environ une semaine et je suis super fan. Longue vie à toi, Clarence !

World of Clarence

rr

rr

En juin, casque vissé sur les oreilles (adieu l’espoir de pécho), j’ai découvert ces musiques-là…

Hello, de OMFG
Dragons, de Mystery Skulls
Losing my mind, de Mystery Skulls
Epic Disney Villains, remix de Peter Hollens

 rr

rr

Cette citation m’a marquée (ou pas) alors je te la partage pour faire battre ton cœur plus fort :

  « Les bibliothèques sont des rêves. Rêves de ceux qui les ont voulues et bâties. Rêves de ceux qui les fréquentent et les aiment. Rêves enchâssés en des milliers et des milliers de pages préservées. Rêves puisés à la source des désirs et des sciences, des imaginations fertiles, des ambitions, des lectures patientes, des nuits passées dans le secret des livres. Elles sont des portes vers le Troisième Monde. Certains ne font que l’approcher, le frôler, s’éloignent, au gré des astres et de leur caprice. Quelques-unes, enfin, les plus belles et les plus émouvantes, appartiennent entièrement à l’Onirie. »
Le Paris des Merveilles – Le Royaume Immobile, de Pierre Pevel.

rr

rr

La sortie cinéma du mois

Le Manoir

  Je suis allée voir le film Le Manoir, réalisé par Tony Datis. Du 25 au 28 juin se célébrait la fête du cinéma, de sorte que ma séance ne m’a coûté que quatre euros. Le film est principalement médiatisé grâce à ses acteurs : une belle flopée de Youtubers dans le lot. On ne va pas se mentir, c’est principalement pour les voir sur grand écran que j’y suis allée.
  Le Manoir est un film horrifique qui joue sur une intrigue et des ressorts très classiques. Néanmoins, à l’horreur se mêle un esprit de dérision qui imprègne toutes les séquences, même dans les moments les plus glauques. Une séance très agréable ; voir des stars du web réussir dans un domaine autre que la vidéo Youtube est, de plus, un pur plaisir. Dommage que certains dialogues, très stéréotypés, gâchent un peu la tension du climax. Et revoir les éléments scénaristiques du film après avoir pris connaissance de la fin ne procure pas autant de plaisir que ça le devrait : beaucoup de facilités, de petites incohérences pour innocenter certains personnages, mais qui ne tiennent pas la route quand on considère le film d’un point de vue global. Dommage, mais pas au point de gâcher le visionnage. Ce n’est pas comme si Le Manoir se prenait trop au sérieux ! Le spectateur rigole avant de réfléchir.
  Mon personnage préféré ? Drazic, alias Vincent Tirel. Il est hilarant.

rr

rr

Devine ce qu’il m’est arrivé l’autre jour…

  Le mois de juin a signé pour moi le début du bac – le TPE ne compte pas ! – et, après quelques jours d’ardues révisions (je plaisante, j’ai tout révisé la veille), les vacances d’été, enfin. Un bilan de lecture très positif, avec plusieurs gros coups de cœur, des romans que je n’arrivais plus à lâcher tellement je me plongeais dedans. Un pur délice.
  La plupart des rendez-vous littéraires du blog ont subi de nombreuses refontes, à l’image du Sunday’s Book qui est devenu Gazette Dodécadente, ou du Book Haul, qui est passé de mensuel à trimestriel. Cela histoire d’épurer un peu le contenu redondant ; j’espère que tu aimes le changement !
  Niveau écriture, j’ai reçu mon premier retour positif pour la publication d’une nouvelle : elle paraîtra dans une anthologie en septembre, et l’événement a beau être à petite échelle, ça me ravit au plus haut point. Le Monde Fantasyque n’est pas là pour mes écrits, uniquement pour ceux des autres, mais je ne peux me retenir d’en toucher un mot dans cette Gazette. En juillet aura lieu le Camp NaNoWriMo, petit frère estival du NaNo classique de novembre. Qui tente l’aventure ? J’en serai, aux côtés des blogueuses Lyne (de Lyne Obsessions) et Julie (de Julietulisellelit). Mon objectif ? Quinze mille mots à écrire sur mon projet principal !

rr

rr

Prochaine Gazette : 31 juillet

 Rr

Amitiés,

Shishi et Chinmoku

 

P.S. : Est-ce que cette première Gazette a su te convaincre ? As-tu des remarques, des suggestions à me soumettre pour sa prochaine édition ? Tout ce que tu auras à me dire me sera utile pour perfectionner ce nouveau rendez-vous !
Publicités

6 commentaires sur “Gazette Dodécadente #1 : Juin 2017

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s