Gazette Dodécadente #2 : Juillet 2017

La Gazette Dodécadente, quésaco ?

C’est un rendez-vous littéraire exclusif au Monde Fantasyque. Remix exotique du Sunday’s Book, librement inspiré du « C’est le 1er, je balance tout » inventé par Julia Lupiot sur son blog Allez vous faire lire, il est mensuel et servira de bilan sur l’activité du blog, mais aussi de bilan de mes pérégrinations sur la planète Internet (parce que la culture Internet, j’adore ça).
Pourquoi « Gazette dodécadente » ? Parce que je trouve le mot « gazette » tout mignon ; parce que le suffixe « dodéca » désigne un groupement de douze unités, comme les douze mois de l’année ; parce que la « décadence » est un terme que j’affectionne tout particulièrement en écriture, et que j’essaie de le caser dès que possible dans tous les domaines où j’ai mon mot à dire (un peu comme « divagation »).
 rr
Gazette DodécadenteLa qualité de ce visuel est incroyable, du jamais-vu dans le skill virtuel, on voit les heures de travail passées dessus

Rr

rr

Quels livres ai-je lus ce mois-ci ? Classement du top au flop

(Les petits symboles après les titres te laissent perplexe ? C’est normal, il s’agit du nouveau système de notation du blog.  Un article explicatif est disponible dans le menu de droite, si tu veux.)
Cancion de hielo y de fuego, de George R. R. Martin ; tome 1 : ****
The Hate U Give, d’Angie Thomas : ***
L’étranger, d’Albert Camus : **

 rr

 rr

Quels articles ont été postés sur le Monde Fantasyque ?

Chronique du tome 3 de La Passe-Miroir, de Christelle Dabos
Chronique d’E.V.E, de Carina Rozenfeld
Chronique du tome 2 des Mystères de Larispem, de Lucie Pierrat-Pajot
Chronique du Paris des Merveilles, de Pierre Pevel

rr

rr

Et où en sont les challenges du blog ?

Le 30 juin s’est terminée la première édition de la Coupe des 4 Maisons, challenge de lecture thématisé Harry Potter. Néanmoins, il a fallu attendre le 10 juillet pour que les organisatrices de l’événement nous communiquent finalement les scores finaux. Alors, qui a remporté la Coupe ? Serdaigle, Serpentard, Poufsouffle ou Griffondor ? Pour le savoir, il faudra aller jusqu’au bout de mon article consacré au challenge, accessible juste ici.
  Aucun autre challenge n’est en cours sur le Monde Fantasyque, mais je compte bien recommencer celui de la Coupe l’année prochaine.

 rr

rr

Les chouettes articles de mes collègues blogueurs.euses

Relations entre Booktube et la blogosphère littéraire, par Tom, de La Voix du Livre
Avis sur le film Okja, que je présente plus loin dans cette Gazette, par Amélia des Histoires d’Amélia
La chronique « Meh » de Julia, d’Allez vous faire lire, sur Vango, de Timothée de Fombelle
Petit coup de gueule, toujours d’Amélia, sur sa condition de blogueuse littéraire
Chronique de L’étranger, d’Albert Camus, par le blog Plume de Soie
Margaud Liseuse vous recommande des lectures en fantastique et fantasy !

 rr

 rr

Les pittoresques trésors d’Internet

Non, les livres n’arrêtent pas les balles, chez ActuaLitté
Les littératures de l’imaginaire veulent la reconnaissance du Prix Goncourt, chez Actualitté ❤
Réflexion de Florence Hinckel sur la représentation des écrivaines en matière de photographie…
Quand un voleur japonais s’excuse de son forfait et dédommage même sa victime, chez Nautiljon…

 rr

rr

Coup de cœur Internet du mois

Ce mois-ci, j’ai découvert – enfin… la comédie musicale états-unienne : Hamilton – An American Musical.

Hamilton

En 2009, Lin-Manuel Miranda présente à Barack Obama son projet de comédie musicale sur Alexander Hamilton, influent politicien du 18ème siècle, qui permit entre-autres l’émancipation états-unienne du Royaume Uni. Un peu sceptique, Barack lui rit gentiment au nez. Et pourtant, aujourd’hui, la comédie est un succès international. Ses places se vendent à des centaines d’euros et toutes les représentations sont déjà pleines jusqu’en 2018…
Mais d’où vient un succès aussi fulgurant pour une comédie musicale historique ? Il y a une part de mode très importante, je pense, mais pas que : les textes sont extrêmement travaillés, les musiques très entraînantes. Les vies politique et privée d’Hamilton s’entrecroisent au fil des chansons, de grandes personnalités états-uniennes sont incarnées ; idéal pour réviser son histoire ! Néanmoins, déchante vite, la comédie musicale est inaccessible sur Internet : au vu de son succès, les organisateurs prennent soin de ne rien laisser filtrer pour préserver son exclusivité sur scène. Heureusement, toutes les chansons sont en ligne ; beaucoup d’artistes ont animé graphiquement les héros dessus et il y a de vraies perles dans le lot. La comédie musicale n’a jamais été traduite en français, mais il est possible de trouver des sous-titres pour certaines chansons. Si ça peut te rassurer, je suis moi-même une quiche en anglais, et les paroles restent relativement faciles à comprendre – voire à apprendre si tu veux fredonner ensuite… (Rappel, pour activer les sous-titres sur Youtube, cherche le petit carré avec des points sombres en bas à droite de la vidéo.)
« The world’s gonna know your name. What’s your name, man ? – Alexander Hamilton. My name is Alexander Hamilton, and there’s a million thigns I haven’t done. But just you wait, just you wait… »
Sympathique vidéo qui compare la présentation du projet à Barack Obama et la première représentation…

 rr

En guise d’exemple, voici quelques-unes de mes chansons préférées :
Alexander Hamilton, première chanson de la comédie musicale
My Shot (pour faire le plein d’énergie révolutionnaire)
You’ll be back (l’une des meilleures bad guy’s song du monde)
Satisfied (pour verser sa petite larme en découvrant le sacrifice d’Angelica Schuyler, sacrifice supposé car jamais vérifié historiquement parlant)

rr

rr

La chaîne YouTube du mois

Poisson Fécond

Poisson Fécond

Si tu ne connais pas encore Poisson Fécond, ça doit surtout être par manque de chance : il est de plus en plus connu dans le web français. Actif depuis 2011, il publie trois à quatre vidéos par mois. Un rythme peu soutenu comparé à d’autres, mais Poisson Fécond nous livre toujours des vidéos de qualité : montage, texte ou documentation, tout y est. Mon seul regret, c’est que sa voix soit relativement faible dans toutes ses vidéos par rapport à d’autres vidéastes ; il a une tessiture grave, mais ça n’excuse pas, en plus il a une bande son qui noie immanquablement ses paroles : on n’entend rien, gars. Rapproche-toi un micro.
  Poisson Fécond tient beaucoup de rendez-vous différents : les Trucs à la Chris, la Bulle, la Récré… Sa ligne directrice ? La diversité. Axée culture générale et infos insolites, sa chaîne va te faire découvrir tout un tas de détails inattendus sur une personnalité historique, un aspect de ta vie quotidienne… Certaines blagues s’avèrent un peu faciles et répétitives, mais il ne peut pas plaire à tout le monde. Le fond est distrayant, la forme donne toujours envie (ces intro et outro ohlala, les musiques sont à tomber), il mérite bien son million d’abonnés.

Poisson Fécond

Rejoins la poiscaille, abonne-toi à sa chaîne !

rr

rr

En juillet, casque vissé sur les oreilles (adieu l’espoir de pécho), j’ai découvert ces musiques-là…

Dangerous, de David Guetta
Malagueña Salerosa (version Kill Bill)
Guns and Ships, Hamilton
The room where it happens, Hamilton
Your Obedient Servant, Hamilton
You’ll be back, Hamilton

rr

rr

Cette citation m’a marquée (ou pas) alors je te la partage pour faire battre ton cœur plus fort :

 » When you’re gone, I’ll go mad/ So don’t throw away this thing we had, ‘cause when push comes to shoves/ I will kill your friends and family to remind you of my love. Da-da-da-dat-daaa… »
Extrait de la chanson « You’ll be back », d’Hamilton – An American Musical. Tout le charme de la citation tient justement dans son décalage total avec la musique, va écouter, tu vas comprendre, c’est magique…

rr

rr

La sortie cinéma du mois

OkjaCe mois-ci, je suis allée voir Okja, réalisé par Bong Joon-ho. Il s’agit d’un film exclusif à la plateforme Netflix, que je n’ai pu découvrir en salle que grâce à une projection spéciale au cinéma Utopia de Bordeaux, en VOSTFR. Il a été sélectionné lors du festival de Cannes, d’où le gros coup de pub dont il a bénéficié, et a reçu d’excellentes critiques.
  Okja mérite complètement sa renommée. Super original, il fait passer du rire aux larmes en une poignée de minutes. Par contre, déconseillé aux plus sensibles : le film parle de l’exploitation animale avec des scènes très crues. Je pense qu’il est un peu là pour pousser au végétarisme… Avec moi c’est raté, je suis trop accro à la viande et peu sensible à ce genre de méthode, mais à mon avis, plus d’un spectateur ne pourra plus regarder une saucisse sereinement après son visionnage. Et tant mieux, en un sens.
  Le film est classé en « aventure fantastique » mais il fait surtout figure de véritable OVNI cinématographique. Surréaliste mais porteur de thématiques très actuelles, il utilise beaucoup la satyre, avec une certaine insolence parfois, et immerge complètement le spectateur dans son univers si particulier. On ne ressort pas intact d’Okja, qu’on se soit fait doucher par ses thématiques, sa poésie, son humour, son design ou sa réalisation. En bref, si tu as un abonnement Netflix ou si tu connais quelqu’un qui en a un, n’hésite pas, va le voir, tu me remercieras.

rr

rr

Devine ce qu’il m’est arrivé l’autre jour…

  Il s’est passé tellement de choses en juillet que je vais avoir du mal à tout aborder correctement…
  Déjà, j’ai réussi haut la main mes épreuves anticipées de baccalauréat. Un soulagement ! Avec 70 points d’avance pour l’année prochaine, je pars plus sereine…
  J’ai voyagé à Paris pour quelques jours – pour rappel, je vis près de Bordeaux, dans la proviiince. Il s’est passé tellement de choses là-bas ; mon bilan ne saurait être exhaustif. Le plus gros morceau, c’est évidemment un projet secret monté autour du célèbre roman La Passe-Miroir, de Christelle Dabos. J’ai pu y participer malgré un manque évident de prédispositions pour le rôle qui m’a été attribué, mais il paraît que le résultat en vaudra la peine ; on vous laissera juger quand il sera rendu public !
  J’ai profité de mon passage à la capitale pour me rendre à la Magic Corporation : si ça ne te parle pas, sache qu’il s’agit d’une association spécialisée dans le jeu de cartes Magic : The Gathering. J’ai été initiée à ce jeu par ma cousine il y a peu de temps et j’ai accompagné une amie à la M.C. pour la convertir… Le potentiel de ce jeu est tellement vaste, il a plus de vingt ans et des milliers de cartes différentes ! Malgré tout, j’espère trouver des joueurs près de chez moi motivés pour faire progresser la nulle novice que je suis encore… Parce que l’univers de Magic a beau être super alléchant, sans partenaires de jeu, difficile d’en profiter correctement. Et toi, joues-tu à Magic ? Est-ce que par hasard, tu vivrais près de Bordeaux, qu’on se fasse une partie un de ces jours… ?
  Du 19 au 30 juillet, la France a célébré la troisième édition de Partir en Livre, la fête nationale de la littérature jeunesse ! On en reparlera bientôt, puisque le Monde Fantasyque participe à la partie OFF de l’événement, qui aura lieu tout le mois d’août… Ici, je vais plutôt m’attarder sur Lire en Bande Organisée, un événement de deux jours géré par la librairie bordelaise Mollat dans le cadre de Partir en Livre. Le 27 et le 28 juillet, lecteurs de tous poils ont pu se rassembler et profiter de masterclasses, spectacles, quizz, concours, autour de mangas, comics, romans, j’en passe et des meilleures… Evidemment, j’étais de la partie, en compagnie de la blogueuse Enora, de l’écume des mots (coucou si tu passes par là !). Le second jour, nous avons même réalisé un cosplay de la Passe-Miroir… Enora était en Ophélie et moi en Farouk (avec mon mètre soixante, pas de jugement hein). L’événement était aux petits oignons : activités variées, cosplays en pagaille pour les concours correspondants, présence des renommées Samantha Bailly, Lemon June et Audrey du Souffle des Mots… On aimerait voir ça tous les jours à Bordeaux ! Vivement l’année prochaine pour remettre le couvert.

rr

Prochaine Gazette : 31 août

 Rr

Amitiés,

Shishi et Chinmoku

Publicités

7 commentaires sur “Gazette Dodécadente #2 : Juillet 2017

  1. Ah Poisson Fécond j’aime beaucoup, même si je trouve Chris un peu étrange par moments ^^ Pour Okja, il est certain que que je n’irai pas le voir. J’ai drastiquement réduit ma conso de viande à cause de la maltraitance animale et ne supporte pas de voir la moindre image ou vidéo sur le sujet sous peine d’être vraiment bouleversée jusqu’aux larmes. Donc je vais passer mon chemin !

    Merci pour la mention de mon article ! 🙂 Heureuse qu’il t’ait plu 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Sûr que pour apprécier Okja, il faut avoir l’estomac très accroché… Chris fait des blagues très douteuses par moments, c’est dommage parce que ça gâche un peu ses vidéos sérieuses, mais tout le monde à ses défauts x)
      Je te rejoins pas mal concernant « L’étranger » : une lecture sacrément dérangeante… Je suis bien contente de ne pas l’étudier en cours !

      J'aime

  2. Eh bien, sacré article ! Merci d’avoir partagé certains de mes billets 😉
    Je plussoie ton commentaire sur Okja, il est vraiment exceptionnel et trouvable très facilement sur le net, sans être abonné à Netflix.
    Personnellement, je vais publier mon article C’est le 1er je balance tout demain, ce sera ma première participation 😉

    Aimé par 1 personne

    • Je ne savais pas qu’Okja était facilement accessible en ligne, après vu son succès et la nature même d’Internet ça ne m’étonne qu’à moitié^^ Tes billets sont fort intéressants, sinon ils ne seraient pas partagés 😉
      J’ai vu ton « C’est le 1er » oui ! Je l’aurais volontiers repris pour mon blog, mais le format me restreignait trop dans tout ce que je voulais aborder. D’où la Gazette Dodécadente :p Mais je suis contente de voir que le « C’est le 1er » a autant de succès, ça nous change des traditionnels « C’est lundi que lisez-vous » qui sont souvent assez répétitifs…

      J'aime

    • Va découvrir Hamilton et Poisson Fécond de ce pas jeune fille !! Tu m’en remercieras ensuite…
      L’Etranger n’est pas un mauvais bouquin mais… il met vraiment mal à l’aise. Je t’invite à consulter la chronique du blog Plume de Soie à ce sujet (il est indiqué dans mon article, dans la catégorie « Articles de mes collègues blogueurs.euses »), mon avis rejoint beaucoup le sien.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s